DES PRISONS…

La chapelle cellulaire en application de la loi du 5 juin 1875

La chapelle cellulaire en application de la loi du 5 juin 1875

« Figurez-vous une immense salle en gradins. Ces gradins sont élevés de trente centimètres environ les uns au-dessus des autres, comme d’immenses marches, et chaque gradin est une rangée de boîtes à l’ouverture de chacune desquelles apparaît une tête. Car c’est une des règles de la prison cellulaire : les prisonniers voient celui qui leur parle, celui qui parle les voit, mais entre eux les condamnés n’ont aucune communication ; ils ne peuvent s’apercevoir. […] Et ils sont ainsi plus de cent cinquante. […] Cet […]



« L’exécution des décisions en matière pénale en Europe. Du visible à l’invisible » Lyon 2008

« L’exécution des décisions en matière pénale en Europe. Du visible à l’invisible » Lyon 2008

En décembre 2008, dans le cadre d’un colloque international qui se tenait à Lyon, Philippe Combessie intervenait sur le thème : L’ambivalence des relations entre les démocraties et leurs prisons saisie à travers une analyse de l’évolution de l’édification des établissements pénitentiaires français. Le sociologue se livrait à une analyse de la fonction sociale de l’enfermement carcéral et de son évolution, au fil du temps et des lieux. Van Gogh, La ronde des prisonniers (février 1890, d’après une gravure de Gustave Doré, Moscou, Musée Pouchkine) […]



Rapport de la Croix-Rouge sur la prison de Mauzac en 1945

Rapport de la Croix-Rouge sur la prison de Mauzac en 1945

Un « rapport sur Mauzac » du bureau de la Croix-Rouge française de Périgueux fait état des conditions sanitaires déplorables dont souffrent les détenus au mois de janvier 1945. La population pénitentiaire du « camp de Mauzac », issue de l’Épuration, est alors mixte. Elle le demeure jusqu’au 19 mai 1945 qui marque la dissolution de la prison militaire et son passage sous tutelle du ministère de la Justice. Voici le texte de ce rapport daté du 12 janvier 1945, suivi de la réaction du préfet de la Dordogne… […]



Dans les cellules de Clairvaux d’après Police Magazine de mars 1937

Dans les cellules de Clairvaux d’après Police Magazine de mars 1937

La couverture de Police Magazine du 21 mars 1937 fait sa une sur la maison centrale de Clairvaux et titre « Dans les cellules de Clairvaux ». En dépit des réserves qui doivent accompagner la lecture de ce genre de littérature à sensation, l’article signé Edmond Navarre nous renseigne utilement sur le quotidien et les conditions de détention dans les centrales, à la veille de la Seconde Guerre mondiale… « Les touristes qui visitent la Champagne ne manquent jamais de pousser jusqu’à Clairvaux, l’illustre vallée […]



Dartmoor : une prison pour objecteurs de conscience, de 1917 à 1920

Dartmoor : une prison pour objecteurs de conscience, de 1917 à 1920

La prison anglaise de Dartmoor est située à Princetown (comté de Devon), au nord-est de Plimouth. Construite entre 1806 et 1809 par l’architecte Daniel Asher Alexander, cette prison est destinée aux prisonniers de guerre français des guerres napoléoniennes et aux prisonniers américains de la guerre de 1812, conflit militaire qui opposa les États-Unis à la Grande-Bretagne. Plus d’un millier de soldats et marins napoléoniens y ont perdu la vie. D’abord enfermés sur les tristement célèbres « pontons » (bateaux-prisons) de Plymouth, ils meurent à la prison de […]



Alcatraz : une île de la baie de San Francisco connue pour son pénitencier fédéral

Alcatraz : une île de la baie de San Francisco connue pour son pénitencier fédéral

Prison militaire de 1915 à 1934, pénitencier fédéral de 1934 jusqu’à sa fermeture en 1963, Alcatraz est connu pour avoir détenu quelques-unes des figures les plus marquantes de l’époque de la prohibition aux États-Unis ; la plus célèbre d’entre elles étant, incontestablement, Alphonse Gabriel Capone, surnommé « Scarface » (le balafré), alias Al Capone, écroué ici de 1934 à 1939. C’est l’acquisition récente d’un lot de photos de presse de la prison d’Alcatraz qui a décidé de la publication de cet article. Quant au texte, […]



Suicide à la prison Saint-Paul de Lyon en février 1893

Suicide à la prison Saint-Paul de Lyon en février 1893

Sous le titre « Suicide d’un Prisonnier », Le Progrès illustré – Supplément littéraire du « Progrès de Lyon », du dimanche 26 février 1893 fait le récit du suicide d’un prévenu de 70 ans, inculpé de violences sexuelles sur enfant, décédé des suites de ses blessures le 15 février 1893, à l’Hôtel-Dieu de Lyon. Cette affaire vieille de plus de 120 ans rappelle que la question du suicide en prison se posait déjà à la fin du 19e siècle. Elle est aujourd’hui d’une brûlante actualité… « Suicide d’un Prisonnier » « Le […]