DES HOMMES…

Le sit-in de Garry Davis devant l’entrée de la prison du Cherche-Midi, en 1949

Le sit-in de Garry Davis devant l’entrée de la prison du Cherche-Midi, en 1949

Garry Davis, premier citoyen du Monde, entendait protester pacifiquement contre l’incarcération au Cherche-Midi de l’objecteur de conscience Jean-Bernard Moreau, dont il s’était déclaré solidaire…

DES HOMMES…

« Saint-Martin-de-Ré : l’embarquement des récidivistes en partance pour l’île des Pins »

« Saint-Martin-de-Ré : l’embarquement des récidivistes en partance pour l’île des Pins »

La loi du 27 mai 1885, qui institua la relégation, une des lois les plus scélérates de la Troisième République, décida l’envoi en Guyane et en Nouvelle-Calédonie des récidivistes, des coupables de petits délits « qui, dans quelque ordre que ce soit et dans un intervalle de dix ans, avaient encouru quatre condamnations à l’emprisonnement… ». C’était, pour la métropole, se débarrasser des gens sans aveu, sans logis, des petits voleurs, des « paumés » sans domicile fixe, des vagabonds, des malfaiteurs qui avaient, injustice supplémentaire, déjà purgé leur […]


Plus d'articles dans cette catégorie

DES PRISONS…

Visite du module expérimental « Respecto » à la prison de Mont-de-Marsan

Visite du module expérimental « Respecto » à la prison de Mont-de-Marsan

Mardi 4 avril 2016, au centre pénitentiaire Pémégnan à Mont-de-Marsan (Landes), la Direction interrégionale des Services Pénitentiaires de Bordeaux organisait une réunion de formation à laquelle participait une vingtaine d’intervenants cultuels, hommes et femmes, aumôniers et auxiliaires d’aumônerie (catholiques, protestants, musulmans et témoins de Jéhovah). Au programme : la prévention de la crise suicidaire en milieu carcéral et le rappel des principales mesures sécuritaires s’appliquant à un établissement pénitentiaire. Maryvonne Meslet, référente culte et laïcité, et Josiane Lignon, de la DISP, encadraient la formation. La […]

DES PRISONS…

La prison militaire de Nontron (1940-1946)

La prison militaire de Nontron (1940-1946)

Édifiée vers 1855, la prison de l’arrondissement de Nontron (l’une des trois sous-préfectures de la Dordogne) fait office de maison d’arrêt jusqu’à sa fermeture, en 1926. Elle retrouve sa fonction pénitentiaire d’octobre 1940 à mars 1946, en qualité de prison militaire. Sa capacité est de 135 places. Un projet de transformation en caserne de gendarmerie ne verra jamais le jour. Aujourd’hui, c’est une école primaire qui occupe les lieux, au 32 bd Gambetta. Photo Collection Lapouge, Nontron. Cliquez sur la photo pour l’agrandir. Naissance de […]


Plus d'articles dans cette catégorie