DES CAMPS…

Cent-onze dessins de Boris Taslitzky faits à Buchenwald

Cent-onze dessins de Boris Taslitzky faits à Buchenwald

« Je voudrais savoir moi aussi dessiner pour les montrer dans cet enclos du crime, face à face : ces hommes, ces penseurs, ces artistes, ces savants, soldats de la noble cause de la Culture, de la Beauté, de la Civilisation, de l’Humanisme et le monstre fasciste botté, le revolver, la mitraillette ou le gourmi à la main, terrorisant, assassinant hommes et femmes et aussi des enfants seulement coupables de ne pas appartenir à la prétendue race supérieure. C’est dans ce cadre dantesque où s’affrontaient l’Esprit […]



Gurs : « camp de concentration pour miliciens espagnols »…

Gurs : « camp de concentration pour miliciens espagnols »…

« J’ai l’honneur de vous faire connaître que l’aménagement matériel du camp de concentration installé à Gurs (arrondissement d’Oloron) est en voie d’achèvement et que l’installation des miliciens venant des Pyrénées-Orientales se poursuit à une cadence accélérée. Déjà, depuis une huitaine de jours, 5.000 Basques sont hébergés dans ce camp. Actuellement arrivent, chaque jour, près de 2.000 aviateurs et prochainement plusieurs milliers des membres des brigades internationales sont attendus. Le total des miliciens internés dans ce camp atteindra prochainement le chiffre fixé par les autorités […]



Inspections de la Feldkommandantur au camp de nomades des Alliers

Inspections de la Feldkommandantur au camp de nomades des Alliers

Les 11 et 12 décembre 1940, le médecin de la Feldkommandantur d’Angoulême inspecte le « camp de concentration des nomades », situé à Sillac Les Alliers, au sud-ouest d’Angoulême, en bordure de la voie ferrée Paris-Bordeaux. Le rapport qui en résulte fait état d’une « situation scandaleuse […] contraire à la dignité humaine ». Les autorités d’occupation pointent du doigt la gestion désastreuse de ce camp d’internement français et mettent en demeure le préfet de la Charente d’y remédier dans l’urgence : « l’apparition […] de maladies infectieuses susceptibles de constituer […]



Des nomades, des communistes et des camps dans la France occupée de 1940

Des nomades, des communistes et des camps dans la France occupée de 1940

Décembre 1940… une note de la délégation générale du Gouvernement français dans les territoires occupés, nous renseigne sur la situation, en zone occupée, des indésirables français et étrangers parmi lesquels, très majoritairement,se retrouvent les nomades et les communistes… L’auteur de cette note – qui semble avoir été rédigée le 28 décembre 1940 – est un collaborateur de Fernand de Brinon. Ce dernier avait été nommé le 5 novembre 1940 ambassadeur de France auprès des Allemands puis, le 17 novembre suivant, « délégué général du gouvernement français […]



Révolte chez les « internationaux » yougoslaves et hongrois du camp de Gurs

Révolte chez les « internationaux » yougoslaves et hongrois du camp de Gurs

Le 2 avril 1940, la formation d’une compagnie de travailleurs étrangers regroupant les membres des brigades internationales de nationalités yougoslave, tchèque et hongroise se heurte à une forte résistance de la part des « internationaux ». Le rapport du chef d’escadron Davergne, commandant le camp de Gurs, est intéressant car il apporte un nouvel éclairage sur cette population internée, composée de volontaires antifascistes venant d’une soixantaine de pays différents et qui se sont battus aux côtés des Républicains espagnols. Photo DR Texte intégral du rapport Davergne : […]



Au sujet de la prime de capture de neuf jeunes évadés de la colonie de Jommelières

Au sujet de la prime de capture de neuf jeunes évadés de la colonie de Jommelières

Le poème de Jacques Prévert « Chasse à l’enfant » et son célèbre refrain : « Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan ! » furent inspirés par la mutinerie d’août 1934 à Belle-Île-en-Mer. Après que les moniteurs eurent tabassé un pupille, les jeunes détenus de la colonie pénitentiaire se soulevèrent et s’enfuirent. Une prime de vingt francs fut offerte à quiconque capturerait un fugitif. Cette mutinerie déclencha une campagne de presse réclamant la fermeture des bagnes d’enfants. Quelques années plus tôt, en août 1891, à la limite de […]



Polémique autour de la plaque commémorative du camp du Sablou

Polémique autour de la plaque commémorative du camp du Sablou

Sous le titre “L’oubli vaincu”, « l’Humanité » du 18 avril 1990 évoquait la cérémonie d’inauguration de la stèle commémorative érigée non loin du Camp du Château du Sablou, sur la commune de Fanlac (Dordogne). Le texte de la stèle citant les seuls « communistes syndicalistes militants » internés au cours de l’année 1940 dans ce « camp pour indésirables français » en tant que « résistants à l’asservissement » et « défenseurs de notre honneur et de notre liberté »… a suscité une vive polémique. La cérémonie commémorative du 22 avril 1990 au Sablou […]