Tous les articles de l'Auteur

Jean Amourelle, condamné à la peine de mort pour trahison

Jean Amourelle, condamné à la peine de mort pour trahison

Encarté à la SFIO depuis 1934, Jean Amourelle est qualifié par la presse de droite de « membre important et influent du parti socialiste », proche de Léon Blum. Le 26 juillet 1939, il fait l’objet d’un mandat de dépôt pour « infraction à la loi sur l’espionnage ». « Accusé d’avoir tenté d’entretenir des intelligences avec les agents d’une puissance étrangère pour leur procurer les moyens de commettre des hostilités contre la France », il est fusillé aux côtés de trois saboteurs, à l’aube du 22 juin 1940, sur le […]



« La prison militaire de Paris face à la débâcle de juin 1940 » (FMSH)

« La prison militaire de Paris face à la débâcle de juin 1940 » (FMSH)

Ces dernières années, les camps d’internement ont donné lieu à de nombreuses recherches et publications. Il en va différemment des prisons militaires pour lesquelles le champ d’investigation reste pratiquement inexploré. Nous nous intéresserons ici à la Prison militaire de Paris – connue également sous le nom de prison du Cherche-Midi – de ses origines replacées dans le contexte de la réforme pénitentiaire initiée par les philanthropes à sa dissolution survenue le 30 novembre 1947. L’essentiel de l’étude porte sur les mois de juin à novembre 1940 qui voient l’institution quitter […]



« Justices militaires et guerres mondiales (Europe 1914-1950) »

« Justices militaires et guerres mondiales (Europe 1914-1950) »

L’ouvrage collectif Justices militaires et guerres mondiales (Europe 1914-1950) / Military Justices and World Wars (Europe 1914-1950), paru en janvier 2014, est issu du séminaire « Les justices militaires en Europe de l’Ancien Régime à nos jours » qui s’inscrivait dans le programme « Cherche-Midi : le Conseil de guerre, la Maison de justice et la Maison d’arrêt et de correction » de la Fondation Maison des sciences de l’homme. Le 2 novembre 2007, j’intervenais au cours de la IVe séance de ce séminaire avec la contribution suivante […]



La « Ménagerie » de la prison Saint-Lazare : quartier dit de la correction cellulaire

La « Ménagerie » de la prison Saint-Lazare : quartier dit de la correction cellulaire

« Ici, à la “ ménagerie ”, c’est la solitude murée, la solitude morne des fauves captifs, entre des cloisons constamment ouvertes à l’œil de témoins vigilants. La porte verrouillée, on y reste en tête-à-tête avec son “ moi ”, sans même la liberté d’agir à sa guise, à l’abri des regards indiscrets, qui est la compensation de l’isolement. Pas le plus léger bruit, pas la moindre détente de l’être physique et moral comprimé durant toute la journée. Il faut se coucher immédiatement et dormir – ou simuler le […]



Au sujet des décès des enfants de la colonie agricole et pénitentiaire de Mettray en Touraine

Au sujet des décès des enfants de la colonie agricole et pénitentiaire de Mettray en Touraine

Le relevé, dans les sources fiables disponibles, des décès des enfants de la Colonie agricole et pénitentiaire de Mettray renseigne sur leur âge, leur lieu de naissance et la situation sociale de leurs parents. Il permet surtout de mesurer la différence entre le nombre réel des décès et celui annoncé par la Colonie, et d’analyser les causes de cet écart. Idelette Ardouin-Weiss et Georges-François Pottier ont livré une étude intéressante sur le sujet, tandis que Jacques Bourquin et Mathias Gardet produisaient, en 2011, une bibliographie […]



Le chat à neuf queues dans les prisons de Londres

Le chat à neuf queues dans les prisons de Londres

« Nous en viendrons, tôt ou tard, comme les Anglais, à ce sage procédé de correction. Il est trop clair que nos prisons sont désormais des hôtels trop confortables pour effrayer les malandrins. Le jour où nous comprendrons que la peine du fouet, si pratique, si courte et si hygiénique, est en même temps la seule qui puisse nous débarrasser de certains rôdeurs, ce jour-là nous pourrons nous promener la nuit sans revolver et nos grandes villes, Paris ou Marseille, cesseront d’être, pour leur insécurité, […]



Un éminent préhistorien détenu au « camp de Mauzac » : André Cheynier

Un éminent préhistorien détenu au « camp de Mauzac » : André Cheynier

« Je soussigné, Docteur André Cheynier de Terrasson [Dordogne], détenu au camp militaire de Mauzac, ai l’honneur de solliciter de votre haute bienveillance la remise de la peine de 10 ans de prison à laquelle j’ai été condamnée le 20 septembre 1944 par la Cour martiale de Périgueux pour intelligence avec l’ennemi ». Cette requête du Docteur Cheynier adressée au chef du Gouvernement provisoire de la République, le général de Gaulle, provoque la révision de son procès suivie de sa libération du centre pénitentaire de Mauzac, à […]