Dernières parutions

Louis Piéchota : parcours d’un « Zloty Wiek », de la prison de Dieppe au camp de Sachsenhausen

Louis Piéchota : parcours d’un « Zloty Wiek », de la prison de Dieppe au camp de Sachsenhausen

Louis Piéchota s’est éteint le lundi 6 janvier 2014, dans sa 97e année. Il était membre fondateur et secrétaire du Cercle européen des Témoins de Jéhovah anciens déportés et internés (CETJAD). Voici son parcours de prisonnier puis de déporté : De septembre 1939 à mai 1945, il connaît successivement la prison de Dieppe (Seine-Maritime), puis celle de Béthune (Pas-de-Calais), avant d’être transféré au camp du Vernet d’Ariège. Libéré pour être affecté au travail de la mine dans le Nord, il refuse de travailler le dimanche pour soutenir […]



Colloque sur la radicalisation des persécutions antisémites en France

Colloque sur la radicalisation des persécutions antisémites en France

À l’occasion du 70e anni-versaire des rafles de Bordeaux de décembre 1943 et de janvier 1944 au cours desquelles le grand rabbin Joseph Cohen ainsi que le personnel de l’UGIF et du Consistoire sont arrêtés, la synagogue pillée et transformée en prison et les Juifs français livrés par le régime de Vichy à la police allemande… un colloque est organisé à Bordeaux, au musée d’Aquitaine, les 22 et 23 janvier 2014, à l’initiative du Consistoire israélite de la Gironde et de l’AJPN (Anonymes, Justes et […]



Barthélémy de la Borie du Pourteil, fondateur de l’hospice, l’hôpital et la filature de Monpazier

Barthélémy de la Borie du Pourteil, fondateur de l’hospice, l’hôpital et la filature de Monpazier

« Qui se douterait […] que, dès les premières années du règne de Louis XVI, il existait, dans une des petites villes les plus pauvres de notre Périgord et les plus éloignées des grandes communications, non seulement un hospice considérable pour les malades, mais une école gratuite et une filature de coton et de laine, pour fournir du travail aux bras inoccupés. » Ainsi s’exprimait Jules Delpit dans Le Chroniqueur du Périgord et du Limousin de 1853. L’historien bordelais rendait hommage à Barthélémy de la Borie du […]



Un siècle d’incarcération de jeunes à la prison de la Petite Roquette

Un siècle d’incarcération de jeunes à la prison de la Petite Roquette

Le Monde Illustré consacre en pages 23-26 de son édition du 8 juillet 1865, un article sur La Roquette, « prison des jeunes détenus [destinée] à remettre dans la voie droite les enfants dont les instincts méchants ou les mauvais exemples ont perverti la nature »… Le texte qui suit est signé des initiales A.H., tandis que les dessins sont de Félix Thorigny. Jean Genet y fut incarcéré en 1926… avant de connaître la colonie agricole de Mettray. L’écrivain évoque cette période de sa vie […]



« Prisons : Patrimoine de France », inventaire par Étienne Madranges

« Prisons : Patrimoine de France », inventaire par Étienne Madranges

Dans un ouvrage original de 400 pages et plus de 2400 photos, Étienne Madranges, magistrat, universitaire et historien nous invite à un incroyable périple à la rencontre de 463 prisons françaises en service ou désaffectées… Des donjons, des châteaux, des abbayes, des couvents, des souterrains, des cachots, des portes, des verrous, des graffitis, des lieux de torture, des sites insolites, des maisons d’arrêt, des centrales. Des fresques, des sculptures, des graffitis… Pour la première fois, un ouvrage recense et révèle le patrimoine pénitentiaire et carcéral […]



Les croquis clandestins de Léon Delarbre présentés par Pierre Maho

Les croquis clandestins de Léon Delarbre présentés par Pierre Maho

Il y a les « Cent onze dessins faits à Buchenwald », bouleversant témoignage du peintre Boris Taslitzky sur ce camp d’extermination nazi, mais il y a aussi les croquis clandestins du peintre Léon Delarbre, témoignage tout aussi poignant sur l’enfer concentrationnaire dans les camps de Dora, Auschwitz, Buchenwald et Bergen-Belsen. Je dois à Jacques Saraben dont le père, Julien, était un vieil ami de Léon Delarbre, de m’avoir fait connaître cet artiste peintre, conservateur du musée de la ville de Belfort, résistant et ancien déporté… Témoignage […]



« Maudite soit la guerre et ses auteurs ! »… à Saint-Martin d’Estreaux

« Maudite soit la guerre et ses auteurs ! »… à Saint-Martin d’Estreaux

Depuis 2012, le 11 novembre est la date de commémoration de la Grande guerre « et de tous les morts pour la France ». Cette année, elle revêt une signification particulière puisqu’il s’agit de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale… « La guerre aura-t-elle enfin assez provoqué de souffrances et de misères? Assez tué d’hommes ? pour qu’à leur tour les Hommes aient l’intelligence et la volonté de tuer la guerre ? » Ces mots, gravés sur le monument aux morts de Saint-Martin d’Estreaux (Loire) constituent un véritable […]